"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux. "
Jules Renard

lundi 13 août 2012

Quand souffle le vent du nord

"Oui, nous nous amusons à éveiller la curiosité de l’autre, et à l’attiser en refusant de la sastisfaire. Nous essayons de lire entre les lignes, entre les mots, presque entre les lettres. Nous nous efforçons de nous faire de l’autre une idée juste. Et en même temps, nous sommes bien déterminés à ne rien révéler d’essentiel sur nous-mêmes."

Résumé: 

Deux personnes qui ne se connaissent pas, qui n'ont à priori aucune raison de correspondre, vont apprendre à se connaître par courrier électronique.

Par une petite erreur de frappe, Emmi Rothner  "mariée et heureuse de l'être" va adresser un mail à la mauvaise personne, en l'occurrence Léo Leikes ,la trentaine ,célibataire ,jouant au chat et à la souris avec  son ex petite amie, Marlène.

Après quelques échanges timides,ils briseront la glace.
Ils finiront par apprécier leur double virtuel,jusqu'à désirer se rencontrer pour de vrai,ils décident pour cela de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville.
 Mais ils s’imposent une règle : se reconnaître l'un l’autre en ne s'étant jamais vus et  interdiction formelle de se parler...

Mon avis:

Ce livre je l'ai vu sur de nombreux blogs et je trouvais l'histoire très originale. Aussi, lors d'un passage dans le rayon préféré de mon supermarché, je l'ai vu qui me faisait de l'oeil.
Première drôle d'impression: je n'ouvre jamais un livre que j'achète avant de le lire,je ne regarde pas la taille de la police,le nombre de pages...et là surprise: c'est un roman épistolaire.
Le dernier (et seul) que j'avais lu avant était Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. J'avais adoré.
C'est donc avec grand plaisir que je me suis immiscée dans cette correspondance des temps modernes (nous sommes passés de la plume d'oie au courrier électronique)...
On se prend très rapidement au jeu du "voyeurisme", on tente de deviner à quoi nos protagonistes ressemblent,s'ils vont se plaire.
J'ai aimé la proposition de Léo  de se rencontrer les yeux bandés (concept très original).
Ils ne se connaissent physiquement pas,ils s'imaginent mais la correspondance dure de nombreux mois, c'est impressionnant ce que de simples mots peuvent faire,des sentiments se créent, désir,jalousie,envie...amitié-amour.
On ressent le désarroi quand,par une parole malheureuse,l'interlocuteur "boude",semble t'il alors qu'en fait non (congrès imprévu,rapatriement familial d'urgence...

L'un des soucis que j'ai eu, c'est que je me suis demandé si c' était bien Bernhard  qui envoyait ces mails à Léo, je me suis dit que cela pouvait être une ruse totalement féminine.
L'autre,c'est la façon dont ce roman se finit,nous laissant sur notre faim, des spéculations plein l'esprit....

Il existe une suite à Quand souffle le vent du nord, La septième vague,que je rajoute à ma wish-list pour connaître au plus vite l'épilogue de cette histoire.

"Pour moi vous écrire et vous lire est un "temps mort" dans ma vie familiale. oui, c'est une petit île isolée de mon univers quotidien, une petit île sur laquelle j'aime beaucoup m'attarder seule avec vous, j'espère que cela ne vous dérange pas."

 Ce livre  a été lu dans le cadre du challenge Où sont les hommes  organisé par coeur de libraire




4 commentaires:

  1. Qu'est ce que j'ai passé un bon moment avec ce livre ! Et sa suite, par la même occasion :) Dans le même genre, si tu aimes bien sûr, tu peux tester le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates... Je l'ai lu il y a peu et j'ai eu un coup de coeur :D Mais les liaisons dangereuses, là, c'est du grand art !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note, voilà ça fait +3 dans ma wish list !!!

      Supprimer
  2. Lu également tout comme sa suite.
    Une préférence pour "Quand souffle le vent nord" même si nous restons sur notre fin !

    RépondreSupprimer